Recherche sur les plantes

Une recherche pluridisciplinaire

Des chercheurs convaincus des bienfaits du monde végétal

recherche-plantes.jpgConvaincu que les quelque 250 000 plantes à fleurs recensées, et celles restant à découvrir, recèlent potentiellement de trésors de bienfaits pour la santé et la beauté, Pierre Fabre a fait des substances végétales un axe majeur de sa recherche. Les plantes constituent pour le groupe une source d’investigations scientifiques pluridisciplinaires ayant pour but la mise au point d’actifs végétaux originaux qui pourront être utilisés indifféremment dans les domaines du médicament, de la santé familiale ou de la dermo-cosmétique.

Les plantes : sources d'investigation

La connaissance approfondie des plantes

plante-echantillon.jpgLa découverte d’un nouvel actif végétal passe en premier lieu par la connaissance approfondie de la plante dont cet actif est issu. Nos botanistes étudient les plantes susceptibles d’avoir un intérêt thérapeutique ou dermo-cosmétique. Les plantes mises en développement par les chercheurs proviennent de démarches multiples intégrant la chimie, la chimiotaxonomie, l’épidémiologie, le criblage à haut débit, mais aussi des observations originales ou des propositions de partenaires externes. L'approvisionnement de plantes et d’échantillons de plantes, ainsi que nos travaux de recherches, sont menés dans le respect des règlementations concernant l’accès à la biodiversité et son utilisation. Les approvisionnements d’échantillons de plantes pour la R&D font l’objet d’un contrat avec le fournisseur.

Les Laboratoires Pierre Fabre possèdent plus de 15 000 échantillons de plantes, ce qui constitue la plus importante collection privée au monde.

Environ 40% de notre chiffre d’affaires est réalisé par des produits dont les actifs proviennent du patrimoine végétal

3 à 5 nouveaux actifs végétaux et extraits végétaux sont développés tous les ans

2  à 3 produits dont l'actif provient du patrimoine végétal sont lancés chaque année

 

 

La découverte d'un nouvel actif

Valider une activité potentielle

recherche-vegetale.jpgL’activité de molécules ou d’extraits issus d’une plante est pressentie lors de recherches préliminaires. Des tests de recherche d’activité biologiques sont ensuite effectués sur la plante pour valider cette activité potentielle. Une fois l’activité détectée et confirmée, il faut ensuite déterminer quelles sont précisément, dans cette plante, la ou les molécules, ou l’extrait, responsables de cette activité.

Parallèlement à ces voies de recherche, grâce à des techniques modernes, il est possible de repérer sur une large population de plantes, celles qui possèdent une activité sur une cible thérapeutique donnée. Ces techniques modernes, appelées techniques de criblage robotisé à haut débit sont utilisées par l’Unité de Services et de Recherche, une unité mixte constituée entre Pierre Fabre et le CNRS, installée dans le Centre de Recherche Pierre Fabre sur le campus de l’Oncopole à Toulouse.

Isoler un actif

Garantir la qualité des extraits végétaux

extraction.jpgL’activité d’une plante est supportée par une ou plusieurs molécules présentes dans celle-ci. Nous nous efforçons d'identifier ces molécules et de garantir qu’elles seront présentes dans l’extrait végétal obtenu à partir de la plante. Nous menons ainsi des recherches pour isoler et identifier les molécules responsables de l'activité, définir un processus d’extraction garantissant une teneur constante en molécules actives quel que soit le lot fabriqué et valider une méthode d’évaluation permettant de s’assurer, dans un souci de qualité, de la reproductibilité de la quantité de ces molécules dans les extraits fabriqués.

Recherche agronomique

Déterminer la plante la plus riche en molécules actives

calendula.jpgUne fois la plante identifiée et l’actif à l’origine de son activité, découvert, nos chercheurs en agronomie déterminent et sélectionnent la variété de cette plante qui sera la plus riche en molécules actives. Ils définissent les méthodes de culture et de récolte à respecter afin d’obtenir la meilleure production d’actifs. Toutes ces données servent de base au cahier des charges que nous mettrons en œuvre sur nos terrains de productions agricoles ou que nos partenaires agriculteurs devront respecter.

Choix du pays et de la langue: