Actualités

21-09-2018

Le groupe Pierre Fabre, mécène d’une installation de l’artiste contemporain Sarkis au Couvent des Jacobins à Toulouse

Du 21 septembre au 21 octobre, la Ville Rose accueille le Printemps de Septembre, une biennale dédiée à l’art contemporain. Son édition 2018 réunit les œuvres de nombreux artistes internationaux parmi lesquels celles du turc d’origine arménienne Sarkis.  Sa scénographie « Mesure de la Lumière », dont le groupe Pierre Fabre est mécène aux côtés de l’association des Amis du Festival, habillera subtilement l’église du Couvent des Jacobins le temps du festival et au-delà.

Le Printemps de Septembre

Organisé depuis 2001 à Toulouse, le festival a progressivement élargi le champ des propositions artistiques et renforcé la présentation des arts vivants. Depuis, cette manifestation tient sa promesse originelle de stimuler la création contemporaine sous toutes ses formes tout en étant gratuite et ouverte à tous .

L’édition 2018, baptisée « Fracas et Frêles Bruits », réunit les œuvres de près de 80 artistes internationaux et investit 25 lieux répartis principalement dans l’agglomération toulousaine et jusqu’à Grisolles et Saint-Gaudens en Haute-Garonne.

Mesure de la Lumière, une installation créée par Sarkis pour le festival et soutenue par le groupe Pierre Fabre

La grande majorité des œuvres exposées lors du Printemps de Septembre sont produites spécialement pour le festival. C’est le cas de ‘’Mesure de la Lumière’’, l’installation du plasticien voyageur Sarkis né à Istanbul en 1938 qui vit et travaille à Paris depuis 1964.  « Mesure de la Lumière » est installée dans l’église du Couvent des Jacobins, chef d’œuvre de l’art médiéval, construit entre 1230 et 1350, et l’un des lieux les plus visités de la Ville Rose.  La scénographie proposée par Sarkis possède une forte dimension spirituelle et s'inscrit avec respect et subtilité dans l'architecture unique voulue par les frères Dominicains.


Légende: 
Croquis, mesure de la lumière, Sarkis,

Entre les piliers de la monumentale nef, Sarkis a suspendu sept tubes fluorescents en cristal déroulant les sept couleurs de l’arc-en-ciel. Dans le chœur, lieu de rencontre des 22 arcs en ogives caractéristiques de cet édifice de presque 800 ans, est suspendu un fagot de sept tubes. Une bande sonore réalisée avec le compositeur italien Jacopo Baboni-Schilingi habite le profond silence du lieu.


Un engagement pour l’esthétique renouvelé

En soutenant l’œuvre de Sarkis, le groupe Pierre Fabre renouvelle son soutien au festival du Printemps de Septembre dont il avait déjà été mécène en 2014 à l’occasion de l’installation de Jorge Pardo au Musée des Augustins. A travers ce soutien, Pierre Fabre confirme sa volonté de participer au rayonnement culturel et artistique de la région Occitanie et de la ville de Toulouse. Le groupe est ainsi partenaire de nombreuses institutions muséales de la région (musée des Abattoirs de Toulouse, musée Toulouse-Lautrec d’Albi, musée Goya de Castres, musée Dom Robert de Sorèze, …). Il a également participé récemment à la restauration du Dôme de La Grave à Toulouse et de la cathédrale Saint-Alain à Lavaur.


Légende: 
Installation de Jorge Pardo au Musée des Augustins dans le cadre du Festival international d'art de Toulouse (2014) courtoisie studio Jorge Pardo.

En savoir plus sur le Festival du Printemps de Septembre à Toulouse  

En savoir plus sur le couvent des Jacobins 

En savoir plus sur l’artiste Sarkis