Actualités

18-05-2018

Pierre Fabre et Roche étendent leur accord de partenariat dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie

Le groupe Pierre Fabre annonce l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R). L’étude clinique a été lancée en 2017 avec pour principal investigateur le Dr Christophe Massard, Chef du département d’innovation thérapeutique et d’essais précoces du Centre Gustave Roussy à Villejuif (France). L’étude se déroule au sein de plusieurs sites d’investigation en France et en Espagne.

 L’accord de partenariat est étendu aujourd’hui à la détermination rétrospective de l’expression de l’IGF-1R chez les patients inclus dans l’étude clinique de phase I/II.

Ce partenariat avec Roche, leader mondial du diagnostic in vitro et du diagnostic histologique du cancer, marque une étape importante dans le développement de cette nouvelle option thérapeutique destinée aux patients atteints de tumeurs qui surexpriment IGF-1R, explique le Dr Alexandre Passioukov, directeur du département de médecine translationnelle au sein de l’Institut de Recherche Pierre Fabre. On sait que l’anticorps IGF-1R utilisé pour le test diagnostique se lie à un épitope différent de celui utilisé pour l’ADC, tous deux développés par l’Institut de Recherche Pierre Fabre. 

A propos de W0101

W0101 est le premier des ADC composé d’un dérivé de l’auristatine breveté, découvert et développé à l’Institut de Recherche Pierre Fabre, conjugué à un anticorps ciblant le récepteur de l’IGF-1. L’IGF-1R est bien connu pour son rôle dans la tumorigenèse et le développement de différents types de cancers. En tant qu’ADC, W0101 représente une nouvelle approche avantagée par l’utilisation d’un anticorps monoclonal hautement spécifique afin de libérer de manière sélective un médicament cytotoxique hautement puissant dans les cellules tumorales après internalisation via l’IGF-1R. W0101 est conçu pour le traitement des patients atteints de tumeurs qui surexpriment l’IGF-1R. Il est actuellement en cours d’évaluation dans un essai clinique de phase I. Pour plus d’informations sur l’essai clinique, rendez-vous sur : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03316638

Lire le communiqué de presse