Communiqué de presse

OCSSIMORE : Le pôle de sécurité digitale s'affirme

7 février 2018

OCCITANIE – INNOVATION

OCSSIMORE : LE PÔLE DE SÉCURITE DIGITALE S’AFFIRME EN TANT QUE PIONNIER DU « SAFE UX » OU « CONFIANCE PARCOURS CLIENT »

Inauguration à Toulouse d’un hub de l’innovation dédié à la sécurité digitale
TISSEO VOYAGEURS, LYRA NETWORK et IMS NETWORKS rejoignent les membres fondateurs du pôle, laboratoires PIERRE FABRE, INFORMATIQUE BANQUE POPULAIRE, INFORMATIQUE & TECHNOLOGIES CAISSE D’EPARGNE et METEO FRANCE
En 2018, le pôle axera ses travaux sur l’analyse comportementale, l’apprentissage-machine learning, l’étude du cloud pour une sécurité 24/24, et la sensibilisation à la sécurité des systèmes d’information.

 

Toulouse, le 7 février 2018Sept acteurs économiques majeurs de la région Occitanie engagés dans la transformation digitale inaugurent à Toulouse-Balma le 8 février 2018 le Hub Ocssimore. Un nouveau lieu de coconstruction de solutions, de sensibilisation et de démonstration qui accueillera l’ensemble des parties prenantes de l’innovation en matière de sécurité digitale : start-ups, écoles, experts, PME… Créé courant 2017, le « do-tank » OCSSIMORE est dédié à développer la réflexion et la structuration d’une action commune entre les acteurs de l’innovation digitale et les référents de la cybersécurité autour d’un concept novateur : le « Safe UX » ou « la confiance parcours client ».

Aujourd’hui 76 % des français se connectent tous les jours à internet, 67 % s’en servent pour l’eadministration (90 % pour la tranche des 25-39 ans) et 22 % ont eu recours en 2017 aux applications de services Uber, Airbnb, BlablaCar.1 Pour autant cette numérisation des usages et des services ne se traduit pas par une simplification des démarches et une fluidité de l’expérience utilisateur : 59 % ont déjà renoncé à un achat en ligne par manque de confiance lors du paiement et 69 % ont refusé de télécharger une application pour protéger leurs données. Entre temps de connexion, mots de passe, comptes en banque, transactions en ligne mais aussi gestion des données personnelles, évolution permanente de la cybercriminalité ou encore sécurité de l’information dans l’entreprise, l’oxymore entre fluidité des services numériques au quotidien et sécurité liée à l’utilisation de ces services est encore bien réelle.

OCSSIMORE : SIMPLIFIER, SECURISER, FLUIDIFIER

Animé par un leitmotiv clair et précis : « Simplifier, Sécuriser, Fluidifier » - OCSSIMORE s’est construit comme un « do-tank » avec pour but de partager des actions, des process, et bonnes pratiques afin de créer de nouvelles approches du parcours client pour ses membres. Ocssimore poursuit 4 objectifs de fond qui permettent de mettre en place des feuilles de routes partagées et de structurer l’action du pôle :

1. Réconcilier le business et la sécurité  : La création de nouveaux services digitaux demande de l'agilité permanente pour s'adapter au fil des jours aux usages des utilisateurs. Pourtant, dans le même temps, les cyber-menaces font peser des risques croissants sur les relations de confiance que les entreprises souhaitent entretenir avec leurs clients. Il devient donc urgent que les solutions de cybersécurité s’adaptent aux usages de la vie contemporaine et que, forts de cette ouverture, les créateurs de services digitaux intègrent ces éléments de confiance dès la création (Security-by design).

2. Redéfinir la sécurité :  Pour beaucoup, sécurité rime avec lenteur et contraintes. Un des objectifs du pôle OCSSIMORE est d’apporter une autre définition de la sécurité voire de faire émerger une sécurité intelligente et adaptative, qui évoluerait selon le risque et le type de menace.

3. Rassurer l’utilisateur : Même si elle est très protéiforme (allant de l’avis d’un inconnu sur TripAdvisor à une réputation établie au fil des décennies) la confiance est un axe essentiel pour des services digitaux de qualité. Si cette confiance a souvent été longue à établir pour des acteurs historiques, elle peut se perdre en quelques clics, soit face à des opérations fastidieuses visant à garantir la sécurité du service ou au contraire devant une sécurité visiblement défaillante. Le but est d’éclairer davantage les clients sur leur propre sécurité, en proportionnant les mécanismes de sécurité au risque réel, d'une part, et en leur donnant des informations suffisantes et claires sur le niveau de protection dont ils bénéficient à un instant donné.

4. Fluidifier les usages d’amont en aval : S’il faut fluidifier les usages pour l’utilisateur, l’objectif final est également de fluidifier la conception des systèmes et applications par les personnes en charge des Systèmes d’Informations, notamment au sein des entreprises.

OCSSIMORE : L’ÉMERGENCE D’UN NOUVEAU MODÈLE DE « SAFE UX » OU LA « CONFIANCE PARCOURS CLIENT »
Le concept de « Safe UX » par Ocssimore : Les travaux du pôle Ocssimore reposent sur le concept inédit de « Safe UX » ou «confiance parcours client ». visant à réconcilier sécurité et fluidité de l’expérience utilisateur concernant les usages numériques liés au quotidien de tous. Le « Safe UX » pourrait se concrétiser par l’émergence d’un nouveau parcours utilisateur, autrement dit « UX » (User eXperience), avec par exemple, le principe de l’identification unique, qui supprimerait la contrainte des mots de passe.

Parmi les axes de travail du pôle en 2018 autour du Safe UX, Ocssimore orientera notamment son action sur :

  •  L’Analyse Comportementale : il s'agit de déterminer les facteurs de comportement permettant de sécuriser l'identification aussi bien que de détecter un comportement anormal potentiellement risqué.
  •  L’Étude du « Cloud » pour une sécurité 24h/24h : l'hébergement dans le cloud offre des solutions intéressantes en termes de coût et de disponibilité des réseaux, mais il éloigne les administrateurs des systèmes, et peut donc compliquer singulièrement la supervision des applications quand elles sont soumises à des attaques. La question posée est celle du partage des tâches entre le donneur d'ordre et l'hébergeur cloud, en matière de supervision sécuritaire.
  • La Sensibilisation SSI (Sécurité des Systèmes d’information) : pour arriver à intégrer la sécurité et les développements dans le cadre d'un parcours utilisateur fluide et sécurisé, divers enjeux doivent être partagés par une vaste catégorie d'acteurs au sein de l'entreprise (concepteurs, spécialistes sécurité, sous-traitants, marketing, juristes...). Les enjeux de la sécurité « Safe-UX » doivent donc faire l'objet d'un partage et d'une clarification, suivant une pédagogie et un niveau de détail adapté à ces divers publics.
  •  L’Apprentissage – Machine Learning : tant dans le traitement des menaces sécuritaires que dans la prise en compte de comportements utilisateur différenciés, il faut arriver à ce que l'adaptation dynamique au contexte soit possible. En d'autres termes, que les applications informatiques adaptent leur comportement aux circonstances du moment. Ceci sera raisonnablement possible, si des techniques d'apprentissage sont intégrées dans les applications, et que ces dernières "digèrent" la masse d'information provenant des machines aussi bien que des utilisateurs pour s'adapter. Ces mécanismes d'adaptation automatique reposeront très certainement sur une forme d'intelligence artificielle.
TROIS NOUVEAUX MEMBRES AU SEIN D’OCSSIMORE DEBUT 2018

Le champ d’action du Hub Ocssimore s’étend davantage en 2018 avec l’arrivée de 3 nouveaux membres : Tisséo Voyageurs - Lyra Network - IMS Networks.

Hervé Kowalczyk, Tisséo Voyageurs : « Au-delà des bénéfices attendus d’un partage collectif d’expériences et d’un lieu d’innovation, rejoindre le pôle d’excellence Ocssimore représente pour Tisséo Voyageurs l’opportunité d’opérer des synergies concrètes autour des thématiques de sécurité. Dans un contexte de digitalisation, s’associer à l’écosystème régional Ocssimore nous permettra de stimuler des liens au services de l’expérience client dans la chaine de confiance.»

OCSSIMORE : UN NOUVEAU HUB DE L’INNOVATION ANCRÉ DANS L’AIRE TOULOUSAINE ET EN OCCITANIE

Le pôle inaugure son Hub de l’innovation le 8 février 2018 : situés au sein du parc de l’Héliopôle à Balma Gramont, les 500m2 dédiés à Ocssimore seront investis par toutes les parties-prenantes du « Do Tank », c’est-à-dire, entreprises, start-up, écoles… A l’occasion de cette inauguration, une session de « coding challenge » sera organisée au sein du tout nouveau Hub Ocssimore. 22 développeurs s’affronteront dans une épreuve de reconnaissance d’un tracé quelconque, tel qu’une signature électronique.

Le poids régional du pôle ne va cesser de croître et ce, dès 2018. Ainsi des synergies avec MADEELI, l’agence du développement économique, de l’export et de l’innovation de la Région, sont à l’œuvre quant à la cohérence des actions menées avec l’écosystème local.

Contact Presse :
Agence Giesbert & Associés, Diane LOTH, + 33 6 47 27 74 29

Contacter notre service presse