Communiqué de presse

Signature d’un accord-cadre entre l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) et les Laboratoires Pierre Fabre

8 juillet 2015

Signature d’un accord-cadre entre l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) et les Laboratoires Pierre Fabre pour «faire reculer le cancer ensemble».
Il s’agit du premier accord-cadre passé par l’IUCT avec un partenaire industriel.


Toulouse le 8 juillet 2015 – Sous l'égide de Toulouse Métropole, chef de file du développement économique de l'Oncopole, le Professeur André Syrota, Président de l’Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) et Bertrand Parmentier, Directeur Général des Laboratoires et Président de l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF) ont signé aujourd’hui le premier accord-cadre mis en place entre l’IUCT et un partenaire industriel. L’IUCT a été créé il y a un an et représente en France un nouveau modèle de coordination des soins de la recherche et de l’enseignement en cancérologie. Les Laboratoires Pierre Fabre ont fait de l’oncologie leur premier axe de recherche et développement dans le domaine pharmaceutique. Grâce à cet accord, premier du genre pour l’IUCT, les deux structures entendent développer de nouveaux partenariats médico-scientifiques et susciter de nouvelles opportunités d’échanges, entre un maillage d’acteurs régionaux et l’IRPF, dans le domaine de l’oncologie, notamment la médecine translationnelle et le domaine prometteur des traitements immunologiques du cancer.

Ce rapprochement portera principalement sur la mutualisation de plateformes de haute technologie, le développement de nouveaux candidats médicaments, la recherche clinique, l’animation scientifique de la région Toulousaine dans le domaine des sciences de la vie et la mise en commun d’un certain nombre de prestations de nature scientifiques (achats et maintenance de matériel scientifique notamment).

 

L'Oncopole, projet unique en Europe, est un symbole des ambitions réussies de notre territoire. Il fait la fierté de tous. Véritable initiative solidaire entre recherche publique et privée, ce protocole d'accord scientifique marque la volonté des acteurs de l'Oncopole de travailler ensemble, dans un but commun : la lutte contre le cancer.

Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole.

 


L’ensemble des acteurs du soin (39 établissements) et de la recherche en cancérologie de Midi-Pyrénées seront impliqués dans cette dynamique.
Quelques exemples d’actions communes à venir :

  • Avancement des études exploratoires réalisées par l’IRPF sur des candidats médicaments en onco-hématologie grâce à la mise à disposition par l’IUCT d’échantillons de tissus prélevés sur des patients atteint par ce type de tumeurs afin d’identifier de nouvelles thérapies.
  • Au-delà de ces phases exploratoires, combinant une approche médecine translationnelle, coordination ou réalisation de nouveaux essais cliniques de phase I, II ou III en partenariat avec l’ensemble des structures de soins en cancérologie basées dans la Région pour accélérer l’accès des patients aux nouvelles thérapies.
  • L’IUCT et l’IRPF organiseront ou participeront conjointement à des colloques médico-scientifiques et programmes de formation portant sur la lutte contre le cancer et mettront en place des animations scientifiques au coeur de l’Oncopole.

Un comité de pilotage a d’ores et déjà été mis en place avec pour mission de recenser les projets susceptibles d’être menés conjointement, d’étudier leur faisabilité et de définir les conventions encadrant leur mise en oeuvre.

 

Le continuum de la recherche fondamentale à la recherche clinique est indispensable à la réussite de l’innovation en matière de recherche médicale. Ce qui est particulièrement remarquable à Toulouse, c’est la présence simultanée des acteurs de la recherche fondamentale et clinique et des praticiens au sein du GIP IUCT et d’un industriel impliqué comme Pierre Fabre dans la R&D en partenariat. L’organisation du GIP IUCT, avec ses membres fondateurs publics et privés, est favorable au développement d’essais cliniques de phase 1 et 2 d’envergure. La signature de ce premier protocole d’accord est l’affirmation de notre souhait de travailler ensemble.

André Syrota Président du GIP IUCT de Toulouse Oncopole


Tout l’enjeu de ces échanges entre les chercheurs de l’Institut de Recherche et Développement Pierre Fabre et l’IUCT est d’accélérer la mise au point de futurs traitements contre le cancer, et nous nous réjouissons de la signature de cet accord-cadre qui s’inscrit pleinement dans notre stratégie de développement de nos compétences en médecine translationnelle. Il y a 12 ans, alors que la catastrophe d’AZF venait de frapper l’agglomération toulousaine, Monsieur Pierre Fabre imaginait que chercheurs, cliniciens et patients soient réunis sur un même site dédié à la lutte contre le cancer. L’Oncopole et plus particulièrement ce partenariat entre l’IUCT et Pierre Fabre en est aujourd’hui la concrétisation.

Bertrand Parmentier Directeur Général des Laboratoires Pierre Fabre

 


A propos de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT)
L’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français de coordination des soins, de la recherche et d’enseignement en cancérologie. C’est une démarche collective et innovante de tous les acteurs de la cancérologie en Midi-Pyrénées pour améliorer la qualité de prise en charge du patient quel que soit son lieu de résidence dans la région et permettant ainsi de mettre en oeuvre un parcours de soin coordonné.

Pour l’offre de soins, l’IUCT est constitué d’un maillage de 39 établissements de santé :
3 sites hospitaliers publics toulousains

  • IUCT Purpan,
  • IUCT Rangueil-Larrey
  • IUCT-Oncopole (situé sur le site de Langlade) réunit les moyens et les expertises du centre de lutte contre le cancer (Institut Claudius Régaud) et de plusieurs spécialités et unités de soins de cancérologie du CHU de Toulouse
  • 36 établissements publics et privés de Midi-Pyrénées : ces établissements sont réunis au sein de 2 groupements de coopération sanitaire de Midi-Pyrénées : celui des hôpitaux publics et celui de la cancérologie privée.

Ces 39 établissements de santé assurent la prise en charge des patients atteints de cancer au plus près de leur domicile.
Le réseau ONCOMIP coordonne les échanges entre les différents acteurs. Il est chargé de mettre à disposition des
professionnels de santé un cadre, une organisation et des outils communs pour harmoniser et améliorer leurs pratiques.
A cette offre de soins, viennent s’ajouter :

  • un réseau de recherche : il regroupe plus de 60 équipes publiques et privées de recherche fondamentale, de recherche clinique et de recherche en transfert, spécialisées en cancérologie.
  • Le Centre de recherches en Cancérologie de Toulouse (CRCT) est une unité mixte de recherche Inserm / Université Toulouse III Paul Sabatier avec des équipes labellisées par le CNRS. Il est situé sur le site de l’Oncopole en lien direct avec l’IUCT-Oncopole permettant un continuum entre recherche et soins, accélérateur du transfert des découvertes scientifiques jusqu’au lit du patient.
  • un réseau d’enseignement
  • une fondation nationale reconnue d’utilité publique : Toulouse Cancer Santé
  • un réseau de financeurs

La dimension collaborative de l’IUCT a vu officiellement le jour à travers la constitution du Groupement d’Intérêt Public
(GIP) approuvé par arrêté du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 29 septembre 2014
publié au Journal officiel le 10 octobre dernier.
Les acteurs de l'IUCT :

  • Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse
  • Institut Claudius Regaud
  • Université Toulouse III – Paul Sabatier
  • Inserm
  • CNRS
  • Communauté urbaine Toulouse Métropole
  • GCS de Cancérologie publique de Midi-Pyrénées
  • GCS de Cancérologie privée de Midi-Pyrénées
  • Oncomip
  • Ligue Nationale contre le Cancer
  • Fondation Toulouse Cancer Santé
  • Etablissement Français du Sang

www.iuct.fr


A propos du Centre de Recherche et Développement Pierre Fabre (CRPF) :
Installé sur le campus de l’Oncopole depuis septembre 2010, le Centre de Recherche et Développement Pierre Fabre (CRPF) abrite un laboratoire de recherche oncologique exceptionnel. Regroupant environ 600 personnes réparties sur 40 000 m2, il mutualise sur un même site les équipes et le matériel nécessaires au développement et à la production de nouvelles molécules.
S’appuyant sur des partenariats publics et privés, ses efforts de recherche portent sur des molécules d’origine naturelle, chimique ou biologique.
Les principales activités du CRPF couvrent :

  • l'identification de nouvelles cibles biologiques d’intérêt thérapeutique
  • la mise en oeuvre de projets de recherche mettant en jeu des mécanismes d’action originaux pour le traitement des tumeurs solides et des tumeurs hématologiques ;
  • le développement précoce de nouvelles entités chimiques ou biologiques ;
  • le développement de nouvelles indications cliniques et de nouvelles présentations.

 

A propos de Pierre Fabre
Pierre Fabre est le 3ème laboratoire pharmaceutique français et le 2ème laboratoire dermo-cosmétique mondial. Son chiffre d'affaires s'est élevé en 2014 à 2,1 milliards d'euros dont 55% réalisés en dermo-cosmétique et 55% à l’international. Implanté depuis toujours en Midi-Pyrénées, Pierre Fabre détient des filiales dans 44 pays et distribue ses produits dans plus de 130 pays.

Présent sur un continuum de produits allant des médicaments éthiques aux soins dermo-cosmétiques en passant par la santé grand public (santé familiale, santé bucco-dentaire, santé naturelle), Pierre Fabre emploie 10 000 collaborateurs dans le monde. Sa R&D se focalise sur 5 domaines principaux de recherche : oncologie, dermatologie, système nerveux central, santé grand public et dermo-cosmétique.

Forts de marques telles qu’Eau Thermale Avène, Klorane, Ducray, René Furterer, A-Derma, Galénic, Naturactive, Elgydium, Eludril ou Drill, les Laboratoires Pierre Fabre sont leaders du marché français des produits dermo-cosmétiques, capillaires et bucco-dentaires distribués en pharmacie et parapharmacie. Commercialisée dans le monde entier, Eau Thermale Avène est la marque leader des soins dermo-cosmétiques en Europe, au Japon et en Chine. En oncologie, Pierre Fabre réalise 90% de son chiffre d’affaires à l’international.

A travers la société de contrôle Pierre Fabre Participations, les Laboratoires Pierre Fabre sont détenus à 86% par la Fondation Pierre Fabre, reconnue d’utilité publique depuis 1999. Le solde des actions est détenu par les collaborateurs de l’entreprise à hauteur de 7,3% et en autocontrôle.


AFNOR Certification a évalué la démarche de responsabilité sociale et environnementale des Laboratoires Pierre Fabre au niveau « confirmé » (AFAQ 26000).
Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.pierre-fabre.com

 

Contact presse :

Valérie ROUCOULES 
01 41 42 36 92

Contacter notre service presse