Neuropsychiatrie

Engagés dans la durée

neuropsychiatrie.jpg

 

Notre recherche en neuropsychiatrie porte sur de nouvelles solutions thérapeutiques pour le traitement de la schizophrénie, des troubles bipolaires, des maladies neuro-dégénératives, des troubles dépressifs ou encore des douleurs chroniques.

Troubles dépressifs

Partenariat pour le développement d’un antidépresseur

En 2008, nous avons signé avec le laboratoire américain Forest un contrat de licence pour le développement d'un antidépresseur à partir d'une molécule issue de la recherche Pierre Fabre.
Les données issues des études de phase III nous ont permis d’obtenir une Marketing Autorisation délivrée par l'agence américaine du médicament (Food and Drug Administration) aux Etats-Unis. Le produit FETZIMA ® est indiqué dans le traitement des syndromes dépressifs majeurs et a été lancé sur le territoire américain via notre partenaire Forest Laboratories.

Schizophrénie

neuropsyr.jpgUne maladie mal connue

La schizophrénie est une maladie pour laquelle les besoins sont encore très mal couverts. On pense aujourd’hui que la schizophrénie est due à un dérèglement de deux neuromédiateurs localisés dans deux zones du cerveau : le cortex et les régions sous-corticales.  La difficulté est d’agir de façon sélective dans l'une ou l’autre zone. Nos chercheurs sont parvenus à cibler très précisément la zone sous-corticale et à démontrer la grande précision de ce ciblage grâce à une technique avancée d’imagerie médicale : la tomographie par émission de positrons (TEP). 
En parallèle, nous menons un second programme de recherche sur les symptômes dépressifs associés à la schizophrénie.

Douleurs chroniques

douleurs.jpgUne approche originale

Qu’elles soient d’origine neuropathique ou inflammatoire, certaines pathologies douloureuses restent encore très mal prises en charge. Nous concentrons une partie de nos efforts de recherche en neuropsychiatrie sur ces douleurs rebelles. La démarche : travailler sur les messagers qui génèrent la douleur, c’est-à-dire le réseau par lequel le message douloureux est conduit.  Aujourd’hui, nous travaillons notamment sur une cible dont les mutations génétiques augmentent ou diminuent la sensibilité à la douleur. Nous recherchons la molécule idéale pour agir sur cette cible, avec des résultats initiaux prometteurs.

Maladie d’Alzheimer

maladie_alzheimer.jpgPartenaires de l’étude international MAPT

Selon les estimations 2011 de l’association Alzheimer’s Disease International, le nombre de personnes atteintes par cette maladie dégénérative dans le monde devrait doubler en 20 ans pour atteindre 66 millions d'ici 2030. Afin de comparer l’efficacité de plusieurs démarches thérapeutiques, le CHU et le Gérontopôle de Toulouse ont lancé en 2008, l’étude MAPT (Multidomain Alzheimer Preventive Trial). C’est l’une des rares recherches d’envergure menées dans le monde pour évaluer des stratégies préventives permettant de retarder la survenue de la maladie.  


Partenaires privilégiés de cette étude, les Laboratoires Pierre Fabre sont impliqués à double titre :

  • Sur le plan scientifique, en fournissant les lots de produits destinés à évaluer l’efficacité d’un traitement quotidien à base d’oméga 3 ;
  • Sur le plan économique, en finançant 50 % de l'étude.