Développement durable

Les abeilles font le buzz chez Pierre Fabre

avril 21, 2016

Elles ne s’intéressent pas à l’Homme, ne font pas de miel, ne vivent pas dans des ruches… ce sont les abeilles solitaires et leur disparition en dit long sur l’état de la biodiversité d’un milieu agricole. Dans ce contexte, les agronomes du groupe Pierre Fabre réalisent un état des lieux des abeilles présentes sur ses terres pour comprendre l’impact de l’activité agricole du Groupe sur la pollinisation.

 

Image

Les abeilles solitaires, un bio-indicateur naturel

Elles jouent un rôle primordial dans la pollinisation des cultures. Pourtant ces ouvrières de la nature sont menacées… et le rendement des terres et la biodiversité qui en dépendent également.

Le déclin de ces pollinisateurs est connu depuis plusieurs années et relève de multiples facteurs (changement dans l’utilisation des terres, agriculture intensive, pesticides, changement climatique, développement des maladies des abeilles…). L’amélioration des pratiques agricoles et l’accueil des abeilles est un des leviers pour freiner ce déclin.

Observer les abeilles pour comprendre l’impact de l’activité agricole

 

Image

Afin de mieux comprendre l’impact de son activité agricole sur la biodiversité, Pierre Fabre a volontairement rejoint l’Observatoire Agricole de la Biodiversité en 2013. Depuis, le Groupe s’inscrit dans une démarche d’observation des abeilles solitaires présentes dans ses champs.

Créé en 2009, l’Observatoire propose des indicateurs de suivi de l’état de la biodiversité, en lien avec les pratiques agricoles. Quatre protocoles d’observation sont proposés aux agriculteurs volontaires : «papillons», «abeilles solitaires», «invertébrés» et «vers de terre». 

Inviter les abeilles à revenir

Afin de contribuer au retour des abeilles solitaires, Pierre Fabre pérennise et développe certains leviers :

  • Agriculture biologique (réduction du risque d’intoxication des abeilles par les pesticides)
  • Diversification des cultures (favorise la pollinisation par les insectes)
  • Entretien d’un paysage boisé 
  • Plantation de haies champêtres à Terre d’Avoine, le site de notre marque A-Derma et Gaillac (lutte contre l’érosion des sols, améliore la qualité des eaux et augmente la biodiversité)
  • Construction et installation de nichoirs à abeilles 

Véritables havres de paix et de biodiversité, les terres du Groupe offrent ainsi gîte et couvert aux pollinisateurs.