Stratégie
Innovation

Trois acteurs majeurs de l’Oncopole concluent une alliance stratégique public-privé pour dynamiser l’innovation en cancérologie sur le campus toulousain

novembre 27, 2019

Toulouse le 27 novembre 2019 – Un accord cadre pluriannuel vient d’être conclu entre 3 acteurs majeurs présents sur le campus toulousain de l’Oncopole : l’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF), le Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse (CRCT-Inserm) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT). Cet accord scelle une alliance stratégique public-privé axée sur l’exigence du résultat thérapeutique. Au total, ce sont plus de 2000 personnes qui unissent leur force pour faire bénéficier les patients atteints par un cancer de nouvelles alternatives thérapeutiques personnalisées.

L’IRPF est le principal centre de recherche et de développement du groupe Pierre Fabre. Il est spécialisé en oncologie et en dermatologie. Le CRCT-Inserm est une unité mixte de recherche Inserm/Université de Toulouse III-Paul Sabatier, hébergée dans un bâtiment de l’Inserm à l’Oncopole ; il regroupe 21 équipes de recherche dont une Chaire de bio-informatique créé en septembre 2018 avec le soutien du département de médecine translationnelle de l’IRPF. L’IUCT est composé de l'Institut Claudius Regaud (centre de lutte contre le cancer, Toulouse) et de plusieurs équipes d’oncologie du CHU de Toulouse. 1 400 médecins, soignants et personnels y accueillent chaque année 10 000 nouveaux patients suivis pour plusieurs types de cancers hématologiques ou solides (notamment des cancers de la peau).

L’accord-cadre signé entre les 4 partenaires (IRPF, Inserm Transfert pour l’Inserm CRCT-Inserm, CHU Toulouse, Institut Claudius Regaud) est structuré autour de 4 axes et s’appuiera sur une gouvernance collégiale :

  • Le premier axe est centré sur l’analyse des données cliniques et moléculaires des patients. A l’ère de la médecine personnalisée, l’enjeu est de réaliser une cartographie moléculaire des tumeurs du patient afin de lui proposer le traitement le mieux adapté à sa situation. A cette fin, l’accès aux données moléculaires de l’IUCT est primordial pour mieux comprendre la réalité de la complexité de la maladie, les mécanismes de résistance, et identifier les patients pouvant bénéficier des traitements mis au point. Les données ainsi collectées par les médecins, dans le respect de la règlementation en vigueur (RGPD), seront analysées par les équipes de recherche du CRCT, et en premier lieu par la Chaire de bio-informatique dont les travaux visent à mieux comprendre les interactions entre le système immunitaire et la tumeur à partir de fouilles, d’analyses et de modélisations de données massives.

 

  • Le second axe a pour objectif d’apporter un support à certains projets de l’IRPF grâce aux expertises des cliniciens de l’IUCT et des scientifiques du CRCT.
  • Le troisième axe a pour but de combiner les différentes expertises de recherche du CRCT et le savoir-faire industriel de Pierre Fabre pour optimiser la transformation de la découverte d’une nouvelle cible thérapeutique en un candidat médicament.

 

  • Le quatrième axe concerne la mise en place de journées scientifiques annuelles réunissant des experts internationaux et les experts des équipes de l’IRPF, de l’IUCT et du CRCT pour débattre des avancées les plus récentes dans le domaine du cancer.
  • La gouvernance de l’Alliance reposera principalement sur un Comité Scientifique chargé de sélectionner et de suivre l’avancée des programmes qui seront mis en œuvre chaque année pour chacun des 4 axes. Ce comité sera composé de deux représentants scientifiques de chacun des partenaires. Les directeurs de l’IRPF et du CRCT en seront membres de droit. La coordination des différents programmes sera assurée par un représentant de l’IRPF. Enfin, un Comité de Suivi, composé des directeurs des établissements concernés, sera créé avec pour mission de prendre les décisions relatives à la direction globale de l’Alliance.

Plusieurs programmes ont d’ores et déjà été lancés par la nouvelle Alliance

 

  • Sur le 1er axe de l’accord-cadre, le programme « Lung Predict » a pour objectif d’établir une cartographie moléculaire des cancers du poumon. La phase pilote du projet est en cours (depuis février 2019) ; elle vise la mise en place des procédés et des méthodologies pour réaliser l’analyse multiparamétrique des tumeurs des patients. Une seconde phase est prévue en 2020 pour appliquer et élargir cette caractérisation moléculaire des tumeurs à un plus grand nombre de patients suivis à l’IUCT. A l’avenir, des cartographies similaires pourront être établies pour d’autres types de tumeurs comme le mélanome, le cancer colorectal ou le cancer du sein.
  • Sur le 2nd axe, les efforts vont porter sur deux projets du portefeuille R&D de l’IRPF : un anticorps conjugué à un cytotoxique (ADC) actuellement en phase I d’essai clinique, et une nouvelle immunothérapie en phase pré-clinique. Pour chaque projet, l’enjeu est identique : identifier les indications thérapeutiques les plus pertinentes et les profils de patients pouvant en bénéficier avec un maximum de probabilité de réponse au traitement.
  • Sur le 3ème axe, l’objectif de l’Alliance sera de mettre en place des collaborations de recherche conjuguant les expertises spécifiques de chacun. Un premier projet est à l’étude pour développer un anticorps capable de neutraliser certaines cellules immunosuppressives (macrophages) contribuant à la croissance des cancers.
Image
photos des partenaires avec Eric Ducournau
De gauche à droite : Gilles Bloch, Marc Penaud, Régine André-Obrecht et Eric Ducournau.

 

 Accélérer le développement de cibles thérapeutiques innovantes pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de cancer

Cet accord revêt une importance toute particulière pour Pierre Fabre. D’abord il est parfaitement aligné avec notre stratégie visant à faire de l’innovation en oncologie l’un des axes prioritaires de développement du Groupe dans les années à venir. Ensuite, il place le patient au centre de son dispositif puisque la finalité de l’alliance est d’accélérer le développement de nouvelles cibles thérapeutiques visant à apporter des solutions innovantes aux patients atteints de cancer. Enfin, alors que nous célébrerons l’année prochaine les 10 ans de la présence de Pierre Fabre sur l’Oncopole, cette alliance passée avec le CRCT-Inserm et l’IUCT vient rappeler notre engagement à faire de Toulouse et sa région un centre mondialement reconnu de la recherche contre le cancer. 

Eric Ducournau 

Directeur Général du groupe Pierre Fabre

 

Donner du sens à la quantité massive de data collectées auprès des patients. 

L’alliance vise à associer le CRCT, qui regroupe 430 chercheurs aux expertises multiples, les partenaires hospitaliers et les laboratoires Pierre Fabre pour développer de nouvelles cibles thérapeutiques issues de notre recherche et des candidats médicaments au stade préclinique et clinique au bénéfice des patients. Sur le plan matériel, nous avons développé des plateaux techniques partagés pour pouvoir analyser de manière fine des tissus tumoraux ou des prélèvements sanguins. Nous développons également une technologie de pointe pour pouvoir étudier l’expression du génome humain à l’échelle de la cellule unique. Avec notre Chaire bio-informatique composée d’experts dans l’analyse de données, nous pouvons dorénavant donner du sens à la quantité massive de data collectées auprès des chercheurs et des médecins grâce aux algorithmes d’apprentissage (« deep learning ») et à l’Intelligence Artificielle.

Gilles Favre

Directeur du CRCT-Inserm

 

Nous sommes très fiers d’avoir contribué à cette alliance stratégique et ambitieuse entre ces acteurs majeurs en oncologie. Cela s’inscrit dans notre volonté d’accompagner des équipes d’excellence dans leurs échanges et les processus concernant la valorisation des projets.
Ce partenariat vise à coordonner les expertises et les savoir-faire dans la lutte contre le cancer et dont l’objectif est de faire émerger des projets en commun afin d’identifier et de développer de nouveaux traitements thérapeutiques plus adaptés en cancérologie.

Pascale Augé

Présidente du Directoire d’Inserm Transfert 

 

C’est en associant les compétences, en croisant les expériences et travaillant ensemble que l’on progresse. Tel est le sens de cet accord cadre qui constitue une pierre nouvelle à l’édifice de l’innovation en cancérologie sur notre site toulousain.

Marc PENAUD

Directeur Général du CHU de Toulouse

 

Le cancer bronchique est le cancer le plus mortel en France et dans le Monde. Une meilleure compréhension des mécanismes biologiques qui sous-tendent son développement a permis récemment des avancées importantes. Néanmoins les progrès sont parfois insuffisants dans la durée et nous devons mieux comprendre les mécanismes de résistances de ces cancers. L’Alliance avec le Laboratoire Pierre Fabre nous permettra d’étudier de manière plus efficace ces mécanismes biologiques de résistance et d’envisager de nouvelles stratégies thérapeutiques. 


Julien MAZIERES

Pneumo-oncologue au CHU de Toulouse