Développement durable

Pierre Fabre s'associe à une initiative unique de l'Association pour les Soins des Professionnels de Santé

novembre 9, 2016

Ils soignent, prennent soin de leurs patients au quotidien… mais eux, qui les soigne? A l'heure où ils expriment des conditions de travail de plus en plus difficiles, les professionnels de santé sont nombreux à se sentir vulnérables ; mais quand la souffrance psychologique apparaît, ils ne savent pas vers qui se tourner.

Depuis sa création en 1962, le groupe Pierre Fabre accompagne les professionnels de santé et a à cœur de faciliter leur mission. C'est pourquoi nous apportons notre soutien à l'Association Soins aux Professionnels de Santé qui publie aujourd'hui les résultats d'une étude portant sur les vulnérabilités des professionnels de santé.

Image

En 2015, près de la moitié des professionnels de santé en situation de souffrance

Pour mémoire, les résultats de 2015 avaient révélé que près de la moitié des soignants estimaient avoir été en situation de souffrance dans leur carrière (50 % étaient et/ou avaient été concernés par le burnout, 14 % par des conduites addictives).

Plus de 9 professionnels de santé sur 10 ne connaitraient pas d'associations engagées contre la souffrance psychologique.

Les résultats de 2016 nous apprennent qu'en situation de souffrance, les trois-quarts des professionnels de santé chercheraient de l'aide. Cependant, seulement la moitié d'entre eux sauraient à qui s'adresser (famille, confrères, proches, psychologue…) et plus de neuf personnes sur dix ne connaissent pas d'association spécialisée dans le soutien psychologique aux professionnels de santé.

Initiative unique et utile, l'étude réalisée par l'association montre l'importance de mettre à la disposition des professionnels de santé en souffrance une structure dédiée d'écoute, d'orientation et de soutien ainsi que des lieux d'accueil qui leur soient spécifiques.

L'enquête a été menée par internet du 19 septembre au 10 octobre 2016. Plus de 4 000 professionnels de santé y ont répondu. Parmi eux, 25 % sont kinésithérapeutes et un peu plus de 20 % sont médecins. Viennent ensuite les orthophonistes, les infirmiers, les podologues, les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes. Les trois quarts des répondants exercent exclusivement en milieu libéral. Elle a été réalisée gracieusement par Stethos.

Image