Evènements

PIERRE FABRE, 60 ANS À PRENDRE SOIN DE CHACUN

4 juillet 2022

En 1962, jeune pharmacien d’officine, Pierre Fabre se lance dans l’innovation en créant son 1er médicament. 60 ans plus tard, c’est sous la gouvernance de notre Fondation d’utilité publique, que nous continuons à nourrir notre positionnement unique, au croisement du médical et du naturel, à donner accès à des soins de la plus haute qualité, issus de notre expertise en oncologie, dermatologie et dermo-cosmétique. Cette année, nous célébrons 60 ans de partenariat et de confiance, au service de nos patients et nos consommateurs.

LE  TARN, BERCEAU  DE NOTRE  HISTOIRE

C’est à Castres, par une belle journée d’avril 1926, que Pierre Fabre naît. Est-ce le printemps qui a inspiré sa passion pour la botanique ? Ou alors les grands espaces verdoyants du Tarn ? Ou encore la tradition rurale dans laquelle il a grandi ? Ça, l’histoire ne nous le dit pas.

Néanmoins, c’est à l’aube de sa 25ème année, grâce à un prêt bancaire, que Pierre Fabre rachète une officine installée sur la grand place de sa ville natale.
Il y conseille ses patients au comptoir et réalise des préparations magistrales dans 
l’arrière-boutique. 

Image
monsieur Pierre Fabre origine

C’est ici, en 1958, qu’il met au point le Cyclo 3. Innovant, ce médicament veinotonique est créé à partir d’un principe actif extrait des racines d’un arbrisseau local : le petit houx, aussi appelé Ruscus aculeatus en latin - Grefol en patois occitan. 

Le succès du Cyclo 3 et son caractère d’entrepreneur conduisent Pierre Fabre à fonder sa société dont il dépose les statuts le 30 mai 1962. Les Laboratoires Pierre Fabre comptent alors 8 collaborateurs. À l’image du petit houx qui reste vert et feuillu en toute saison, l’entreprise connaît un succès florissant depuis 60 ans.

 

Voir l'épisode en vidéo

 

ENTREPRENEUR VISIONNAIRE, TERRITOIRE DE CARACTÈRE

 

Au mitan des années 70, Pierre Fabre - fils d’un négociant en tissu castrais – se désole du déclin de l’industrie textile jadis florissante dans le sud du Tarn. Il s’attache à offrir un nouveau souffle à sa région natale en y concentrant l’activité de son Groupe.  

Tout se joue alors dans un rayon de quelques kilomètres autour de Castres.
Dans le quartier de Péraudel d’abord, où Pierre Fabre installe l’entreprise dès 1962.
À Soual ensuite, où s’implante la 1ère usine. 

Chaque jour, la 4CV de Pierre Fabre parcourt la quinzaine de kilomètres qui sépare les deux
sites pour suivre le développement de sa société et aller à la rencontre
de ses équipes.  

Vite, le Groupe entame son internationalisation vers le Maghreb,

Image
60 ans du groupe Pierre Fabre- Local  sud ouest France

l’Espagne, la Suisse… 
mais toujours l’expansion se conjugue avec l’ambition d’être partout tout en étant là. 

Au fil de l’ouverture de nouveaux sites en Occitanie se succèdent les générations de collaborateurs. 

Les anecdotes de travail se mêlent aux histoires de famille et l’entreprise s’intègre à la vie sociale et locale. 

D’autant que le Groupe participe activement au dynamisme et au rayonnement de la région tarnaise. 
Au quotidien, par des actions facilitant la formation des jeunes, l’accès à la culture et l’arrivée des nouvelles technologies. 

Et par des engagements marquants comme son soutien indéfectible au club de rugby du Castres Olympique. Ou encore son investissement de la 1ère heure qui fait émerger l’Oncopole des ruines d’AZF, offrant à la région toulousaine
un centre d’excellence en oncologie.

Heures joyeuses ou temps difficiles : 60 ans (déjà !) que le groupe Pierre Fabre est présent aux côtés des Occitans.

 

 

Voir l'épisode en vidéo

 

LA NATURE, MEILLEURE ALLIÉE DE LA SANTÉ

Lors d’une prise de décision difficile, Pierre Fabre s’exclame un jour : « Rendez-vous compte, c’est comme si vous me demandiez d’abattre un arbre ! ». La formule en dit long sur l’amour de l’homme pour la nature et sa préservation.  

Sélectionner les bonnes variétés de plantes, cultiver de façon plus respectueuse, construire à Gaillac une usine dédiée à l’extraction végétale, créer des labos et des jardins botaniques, révéler les propriétés de l’eau thermale d’Avène-les-Bains et, bien sûr, formuler des produits de santé et de soin à base de plantes : cette passion qui coule dans ses veines, Pierre Fabre en fait la sève du Groupe. C’est cet amour croisé

Image
60 ans du groupe Pierre Fabre- nature

de la science et de la nature qui va réunir Pierre Fabre et le Pr Pierre Potier du CNRS. De leur rencontre découlera l’entrée du Groupe en oncologie. 

Ensemble, les deux hommes se lancent dans une véritable aventure scientifique et industrielle. Ils percent les mystères de la Pervenche de Madagascar et lancent, en 1989, 
le premier anticancéreux du Groupe : la Navelbine®.

Aujourd’hui, la majorité des produits des Laboratoires Pierre Fabre contiennent un principe actif issu de la nature. Le plus récent : le célastrol. Extrait d’une plante d’Asie du Sud-Est (dite « vigne du tonnerre divin »), et initialement étudié pour un usage en oncologie, c’est pour 
le traitement du psoriasis que cet actif a révélé ses vertus aux équipes de Ducray. 

 

Voir l'épisode en vidéo

 

LA FORCE DU COLLECTIF 

En novembre 2021, le magazine américain Forbes publie son classement annuel des meilleurs employeurs du monde. En très bonne place y figure le groupe Pierre Fabre, témoignage de sa réputation dans l’industrie et de l’attachement des collaborateurs à leur entreprise. Un engagement nourri de réciprocité qu’illustre le plan d’actionnariat salarié Ruscus ouvert en 2005.  

Ce dernier associe, chaque année, un nombre croissant de salariés actionnaires aux résultats du Groupe. Aujourd’hui, ils sont ainsi près de 9 sur 10 à contribuer au financement de l’entreprise et à lui permettre de donner corps à sa Raison d’être.

De l’achat d’une maison au financement des études d’un enfant, Ruscus permet aux salariés actionnaires de faire rejaillir sur leur vie personnelle, les succès auxquels ils contribuent.  

Image
60 ans du groupe Pierre Fabre- Collectif

En miroir à l’actionnariat salarié, la logique de partenariat fait socle aux missions de la Fondation Pierre Fabre. 

Née de l’indignation de Pierre Fabre devant le fléau des faux médicaments en Afrique,

la Fondation œuvre depuis sa création à améliorer l’accès aux soins des populations du Sud, 
en lien avec des acteurs locaux. 

Reconnue d’utilité publique en 1999, Pierre Fabre a souhaité qu’elle devienne l’actionnaire principal du Groupe en la désignant comme sa légataire universelle. La Fondation assure ainsi désormais l’indépendance et la stabilité capitalistique du Groupe et finance ses programmes grâce aux dividendes qui lui sont versés.

Quand, grâce au partenariat entre la Fondation et le Dr Mukwege (Prix Nobel de la Paix en 2018), un centre dédié aux victimes des violences sexuelles de guerre s’ouvre à Bangui en Centrafrique, c’est un peu du travail de chaque collaborateur qui prend un autre sens, nourrissant la fierté collective.

 

Voir l'épisode en vidéo

 

REGARDER LE MONDE AUTREMENT 

L’histoire des succès et des innovations des Laboratoires Pierre Fabre ne ressemble pas 
au légendaire « Eurêka ! » d’Archimède, mais plus à la vision d’un homme qui regarde
le monde différemment. La nature, pour y déceler les principes actifs qui transformeront le quotidien de millions de personnes. L’innovation aussi, pour faire grandir notre chaîne de connaissances et d’expertises.

De cette vision holistique procède une invention majeure : la dermo-cosmétique. Faisant entrer les soins de beauté en pharmacie, cette alliance inédite du médical et de la cosmétique place les soins de la peau et du cheveu au plus haut niveau d’exigence.

Derrière les produits, dans tous les domaines, fourmillent les anecdotes. À Aignan, par exemple,

Image
60 ans du groupe Pierre Fabre- regard fond vert, nature

où le rachat d’une usine de confiserie souffle aux galénistes de Pierre Fabre l’exploitation des procédés de cuisson du sucre pour un médicament.

C’est la création des pastilles Drill contre les maux de gorges et d’un savoir-faire unique en Europe. 

En 2009, la cosmétique stérile naît de cette même capacité à dépasser les usages établis. 
Issue de procédés utilisés dans l’industrie pharmaceutique, cette technologie brevetée permet la fabrication de soins pour la peau, sans conservateurs, et garantis 
100% stériles durant toute la durée de leur utilisation.  

Lorsque nos chercheurs de Saint-Julien-en-Genevois explorent de nouveaux traitements anticancéreux en immuno-oncologie, ou que la dermo-cosmétique reproduit 
le fonctionnement de la peau grâce au biomimétisme pour développer des produits, c’est cette façon singulière de regarder le monde que nous perpétuons.

 

Voir l'épisode en vidéo

 

L’ART DE S’OUVRIR AU MONDE

Ce sont des voyages et des rencontres qui ont favorisé l’expansion des Laboratoires Pierre Fabre à travers le Monde. Le changement d’échelle du Groupe débute en 1969, à Barcelone, par la création d’une filiale de l’autre côté des Pyrénées et le lancement du Ciclotres. ¡Olé! 

Dès les années 80, Pierre Fabre se tourne vers le pays du Soleil levant. La rencontre avec Yoshiharu Fukuhara, petit-fils du fondateur de Shiseïdo et autre figure légendaire de l’industrie cosmétique mondiale, inaugure le début d’une collaboration fructueuse.

Image
60 ans du groupe Pierre Fabre- international

Les deux hommes ont en commun une culture familiale forte et un goût prononcé pour l’Art.  

Au fil des ans, des estampes du Mont Fuji habillent les murs du Domaine du Carla, à Castres ;
tandis qu’au Japon, la marque Eau Thermale Avène se développe et conquiert la peau... et le cœur
des Japonaises.   

Quarante ans plus tard, l’Asie est devenue le 1er marché de conquête internationale du Groupe qui relève chaque jour le défi de concentrer 95% de sa production en France, entre Sud-Ouest et Loiret. 
De l’Australie au Brésil, en passant par les États-Unis, la Pologne ou la Tunisie, à chaque nouveau pays, à chaque nouveau continent investis, c’est le rayonnement du savoir-faire français qui s’étend. 

 

Voir l'épisode en vidéo