Actualités

27-06-2017

L’IRPF et la Phytochemical Society of Europe annoncent les lauréats des Prix IRPF-PSE

L’Institut de Recherche Pierre Fabre (IRPF) et la Phytochemical Society of Europe récompenseront leurs 3 lauréats 2017 des Prix IRPF- Phytochemical Society of Europe remis les 28, 29, 30 juin et 1er juillet prochains, à l’occasion du Symposium de Lille de la Phytochemical Society of Europe. Ouverts aux scientifiques du monde entier, ces Prix récompensent des projets de recherche particulièrement innovants en phytochimie dans les domaines thérapeutiques suivants : oncologie, dermatologie, système nerveux central et soins bucco-dentaires (oral care).

Pour cette édition 2017, 3 lauréats sont récompensés. Pour l’oncologie, Florent Olivon a été nominé pour ses travaux sur le networking moléculaire des molécules isolées des Euphorbiaceae de Nouvelle Calédonie, le Pr. Francesco Epifano avec l’étude des substances naturelles interagissant avec les récepteurs à la mélatonine dans le cadre des épilepsies pour la neurologie et le Pr. Srijit Das pour la dermatologie, dans le cadre de son travail sur le traitement de plaies cutanées associées au diabète grâce à l’utilisation du Momordica charantia.


Focus sur les travaux de Florent Olivon

Etudiant PhD en métabolomique, Institut de Chimie des Substances Naturelles,

CNRS-ISCN, Gif-sur-Yvette :

Basés sur la technique du networking moléculaire, les travaux de Florent Olivon ont permis de faciliter l’étude d’extraits d’Euphorbiaceae de Nouvelle Calédonie sur la voie de signalisation oncogène Wnt et sur la voie de réplication du virus du Chikungunya. Ces travaux peuvent mener à la découverte de nouveaux bioactifs, et à faciliter leur purification.


Focus sur les travaux du Pr. Francesco Epifano,

Professeur du Département de Pharmacie, Université Gabriele d’Annunzio,

Chieti-Pescara, Italie :

Dans l’optique de traiter les épilepsies liées aux tumeurs cérébrales, ses travaux ont permis d’isoler et de caractériser des molécules issues de plantes et de champignons agissant comme ligands des récepteurs à la mélatonine.


Focus sur les travaux du Pr. Srijit Das,

Professeur d’Anatomie, Faculté de Médecine de l’Université Kebangsaan,

Kuala Lumpur, Malaisie :

Le diabète est associé à de nombreuses comorbidités. Parmi elles les (micro)angiopathies sont une complication fréquente et entrainent des lésions cutanées et troubles trophiques des extrémités (plaies, troubles de la cicatrisation, maux perforant). Les travaux du Pr Das ont porté sur l‘utilisation de Momordica charantia (margose) sur des plaies. Les résultats prometteurs qu’il présente pourraient aboutir à une nouvelle proposition thérapeutique de prise en charge.

 La remise des prix est aussi l’occasion de relancer l’appel à candidature des Prix pour l’édition 2018. Pour cette nouvelle édition 2018, les candidats aux Prix IRPF- Phytochemical Society of Europe peuvent postuler jusqu’au 31 décembre 2017 via le site internet phytochemicalsociety.org ou par mail : PF-Prize@phytochemicalsociety.org.

Selon la qualité des dossiers, il sera décerné de 1 à 3 Prix dans chacun des 4 domaines thérapeutiques (oncologie, dermatologie, système nerveux central et l’oral care) récompensé par un chèque de 3 000€ et un diplôme officiel de lauréat. Les résultats seront annoncés en mars 2018 et les Prix seront remis officiellement au cours d’une des conférences que la Phytochemical Society of Europe organisera. Par ailleurs, l’Institut de Recherche Pierre Fabre s’est engagé à soutenir ces Prix auprès de la Phytochemical Society of Europe jusqu’en 2019 et les lauréats seront invités à présenter leurs travaux au centre de R&D Pierre Fabre situé sur le campus de l’Oncopole à Toulouse.   

Le soutien que nous apportons à la Phytochemical Society of Europe à travers ces Prix vise à encourager l’innovation en phytochimie qui est depuis toujours une expertise majeure de la recherche Pierre Fabre a déclaré Philippe MAILLOS, patron de la plateforme de Nouvelles Entités Chimiques des laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre . C’est une initiative qui s’inscrit parfaitement dans notre stratégie d’open innovation déjà marquée par les lancements du programme Nature Open Library en décembre 2015, du Pierre Fabre Fund for Innovation en février 2016 et du Programme Natural Fragment Library by Pierre Fabre à venir a-t-il ajouté. 

Lire le communiqué de presse