Evènements

Le Conseil Scientifique de l’Acné Sévère réalise une grande enquête avec le soutien de Pierre Fabre Dermatologie

23 octobre 2013

Une enquête CSA Santé réalisée avec le soutien de Pierre Fabre Dermatologie révèle que 38% des patients souffrant d'acné ne sont pas pris en charge par un professionnel de santé et 17% des patients atteints d’acné sévère ne sont pas suivis.

Les Laboratoires Pierre Fabre Dermatologie, experts de l’acné sévère sont à l’origine de la création d’un groupe d’experts dermatologues : le Conseil Scientifique de l’Acné Sévère.

Initiée en 2012 sur plus de 10 000 sujets représentatifs de la population française, l'enquête a pour objectif de mieux connaître les patients acnéiques (données épidémiologiques, profil de l’acnéique en 2012, prise en charge…), et de mieux comprendre les facteurs favorisant l’acné et ainsi mieux les traiter. Elle révèle que 5 millions de Français sont concernés. La prévalence de l’acné est de 12% chez les 15-69 ans et 24% chez les 15-34 ans. Les adolescents ne sont pas les seuls concernés, puisqu’un acnéique sur 4 a plus de 25 ans.

L’acné concerne donc beaucoup de Français mais l’entourage et les proches du patient en sous-estiment les conséquences.

Et pourtant, l’acné a un impact psychosocial important (sur la qualité de vie, le bien-être, la vie sociale et la vie amoureuse). En effet, on note une corrélation entre le score de handicap et l’intensité de l’acné. Ceci démontre bien le lien entre acné et image de soi, l’acné sévère pouvant être vécue comme un véritable handicap.
L’acné sévère non traitée provoque également des cicatrices irréversibles. A long terme, les lésions d’acné étant parfois profondes (nodules, kystes), elles génèrent des cicatrices définitives disgracieuses qui donnent à l’âge adulte l’aspect « grêlé » au visage.

L'acné sévère n'est pourtant pas une fatalité ! Des solutions efficaces existent et consulter un professionnel de santé
comme le dermatologue, est un premier pas vers une bonne prise en charge.