Stratégie

Lavaur, second berceau du groupe Pierre Fabre

23 mai 2016

 

Image

 

Image

À 40 kilomètres de Castres, centre historique et névralgique du groupe, Lavaur est son autre ville de cœur. La Fondation d’utilité publique Pierre Fabre et la branche Dermo-Cosmétique y ont installé leur siège.

Groupe international présents dans plus de 130 pays, les Laboratoires Pierre Fabre réalisent près de 60% de leur chiffre d’affaires en dehors de l’Hexagone. Ils sont pourtant toujours restés fidèles au Tarn, conformément au souhait de leur fondateur. « Être partout dans le monde tout en étant là », ainsi qu’il se plaisait à résumer ce défi.  

S’internationaliser tout en conservant son identité

À la fin des années 90, l’activité du Groupe ne cesse de progresser. Il faut pousser les murs pour accueillir un nombre sans cesse grandissant de collaborateurs. Pierre Fabre décide alors d’installer le siège des activités dermo-cosmétiques à Lavaur. Ce choix s’impose comme une évidence. La ville est proche à la fois de Castres, de Toulouse et de l’aéroport international de Blagnac qui se trouve à moins de 30 minutes. Une des plus belles et anciennes cités du Tarn, Lavaur est particulièrement chère à Monsieur Pierre Fabre car ses parents y possédaient une maison secondaire sur le lieu-dit En-Doyse. C’est d’ailleurs à quelques encablures d’En-Doyse, sur le site des Cauquillous, que l’architecte Roger Taillibert érige en 2000 le siège de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique, un bâtiment aux lignes futuristes installé dans un écrin de verdure inspiré des plus beaux jardins méditerranéens. C’est désormais aux Cauquillous que s’imaginent les innovations dermo-cosmétiques de demain.

La maison familiale devenue le siège de la Fondation Pierre Fabre

Jusqu’à sa disparition en juillet 2013, Pierre Fabre vient et vit régulièrement à En Doyse. Il a transformé la maison familiale et agrandi le terrain qui l’entoure. Les quelques pieds de vigne de la propriété sont devenus un large vignoble de 36 hectares, le domaine d’En Ségur qui exporte ses vins jusqu’en Chine et aux Etats-Unis. Quant à la demeure, elle abrite désormais le siège de la Fondation d’utilité publique Pierre Fabre. Des bureaux et des salles de réunion ont été aménagés et une salle de conférence accueille les séminaires internationaux consacrés aux problématiques de santé publique dans les pays en développement.