Communiqué de presse

L’étude SAFE, menée dans 7 pays, révèle que les conseils de protection solaire sont insuffisamment suivis

13 mai 2022

Mai, mois de sensibilisation et de prévention du dépistage des cancers de la peau 
Congrès EADV Spring du 12 au 14 mai 2022.

Pierre Fabre poursuit son engagement pour lutter contre les cancers de la peau : l’étude SAFE, menée dans 7 pays, révèle que les conseils de protection solaire sont insuffisamment suivis.

  • Seulement 32,7% des enfants et 13,1% des adultes ont reçu une protection solaire adéquate lorsqu'ils étaient exposés pendant les heures les plus chaudes de la journée.
  • Moins d’un enfant sur 5 (18.5%) a bénéficié d’une application toutes les deux heures aux moments d’ensoleillement les plus à risques,  entre 11h et 17h

Castres, France, le 11 mai 2022 – A l’occasion du Congrès de l’EADV Spring qui se déroule en Slovénie du 12 au 14 mai, le département Patient Centricity Pierre Fabre présentera une communication sur l’étude SAFE « Sunscreen Assessment Family Expérience » (SAFE). Cette enquête sur les habitudes et les conditions d’exposition et de protection au soleil des adultes et des enfants, a été réalisée pendant la période estivale, en août 2021 en France, Allemagne, Espagne, Italie et États-Unis et en janvier 2022 au Brésil et en Australie.

50 à 80% de l’exposition cumulée se produit pendant la petite enfance constituant la principale cause de la plupart des cancers de la peau2 . Durant le mois de sensibilisation pour le dépistage des cancers de la peau, des campagnes de prévention informant sur l’importance de ne pas s’exposer au soleil entre 11h et 17h, d’appliquer de la crème solaire toutes les deux heures, ou encore de se protéger avec des vêtements spécifiques, sont constamment diffusées, mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce que les consignes de prévention sont bien comprises et respectées ? C’est ce que nous avons essayé de percevoir via notre étude menée sur un échantillon de plus de 8000 adultes 

Docteur Ariadna Ortiz Brugués
Direction médicale des Laboratoires dermatologiques Avène

1er constat : L’importance de la photoprotection n’est pas toujours bien comprise

Certains sujets sont encore méconnus et les fausses idées continuer à persister….

  • 45% des interrogés ne savent pas que les UVB provoquent des coups de soleil,
  • 27% des interrogés ne savent pas que les UVA pénètrent en profondeur et accélèrent le vieillissement de la peau,
  • 67% ignorent que les filtres chimiques absorbent les rayons ultra-violets ou encore 21, 7% pensent que les nuages protègent du soleil…
  • 11,6% pensent qu’une fois bronzés, il n’y a plus de raison de faire attention.

2ème constat : L’exposition au soleil des enfants : des recommandations non respectées 

Depuis plus de 30 ans, des campagnes de prévention solaire sont menées chaque année par les autorités sanitaires, et les mêmes messages sont répétés inlassablement : « pas d’exposition au soleil entre 11h et 17h », « Une nouvelle application toutes les 2 heures » …  On constate cependant que beaucoup de personnes ne les respectent pas et que les enfants sont en première ligne :

  • 98 % des enfants ont été exposés au soleil, 70% l’ont été entre 11h et 17h, soit les heures les plus chaudes de la journée. 

Chez les adultes…

è On constate que l’exposition au soleil durant les heures les plus chaudes, est plus fréquente chez les jeunes entre 18 et 34 ans (88% des cas) contre 70,1% chez les 55 ans et plus. 

3ème constat : Protection solaire : Les enfants et les adultes ne sont pas protégés du soleil de manière efficace

Chez les enfants…

  • Même si 64% des enfants sont protégés à chaque fois qu’ils sortent, quel que soit l'ensoleillement lors des activités quotidiennes, seulement 32,7% ont reçu une protection adéquate.
  • Moins d’un enfant sur 5 (18.5%) a bénéficié d’une application toutes les deux heures les jours de plein soleil, et seulement 10% par temps nuageux,
  • Au total, 31.9% des enfants ont eu au moins un coup de soleil pendant l'été, et le nombre moyen de coups de soleil était de 2.

Chez les adultes…

  • Lors d’une exposition solaire intense, seulement 13,1 % déclarent renouveler l’application toutes les 2h…
  • 66,9% ont confié qu'ils avaient l'impression que leurs parents les avaient peu ou pas du tout protégés du soleil. Ce chiffre est de 66,7% pour les parents et de 81,6% pour les grands-parents ! 
  • Plus d'un répondant sur deux (59,1%) a déclaré utiliser le produit restant de l'année précédente.
  • 52,5% des parents ont le sentiment d'être plus vigilants avec leur enfant que ne l'étaient leurs parents avec eux.

4ème constat : Les comportements vis-à-vis de l'utilisation de crème solaire : les enfants sont plus « sérieux » que leurs parents

Dans 47% des cas, l'enfant a exprimé le souhait d'appliquer la crème solaire seul (49% pour les enfants de plus de 6 ans). Cette tendance est observée dans tous les pays : 41% en France ou en Italie, 45,6% en Allemagne, 51,6% en Espagne et 54% aux États-Unis.
Dans 70% des cas, les enfants ont compris l'importance d'appliquer une protection solaire (de 63% en Italie à 75% en France).

*****

Les professionnels de santé et en particulier les pharmaciens jouent un rôle déterminant dans la prévention solaire, tenant compte de ces résultats. En dépit des campagnes de prévention solaire menées chaque année depuis plus de 30 ans par les autorités sanitaires, beaucoup de personnes ne suivent pas leurs recommandations. 

Deux tiers des personnes interrogées (parents et grands-parents) admettent exposer leurs enfants au soleil entre 11 heures et 17 heures, et seulement 31 % des enfants ne sont protégés que lorsqu'ils sont directement exposés au soleil. Il est donc essentiel de poursuivre les campagnes de prévention et continuer à informer.

Le fait qu'un enfant sur deux exprime le souhait d'appliquer la crème par lui-même et que 2/3 semblent avoir compris l'importance de ce geste, donne espoir quant à la prise de conscience des nouvelles générations sur l’importance de se protéger du soleil.

 

À propos de Pierre Fabre

Pierre Fabre est le deuxième laboratoire dermo-cosmétique mondial, le deuxième groupe pharmaceutique privé français et leader des produits vendus hors prescription pharmacie en France. Son portefeuille compte plusieurs franchises médicales et marques internationales, dont Pierre Fabre Oncology, Pierre Fabre Dermatologie, Eau Thermale Avène, Klorane, Ducray, René Furterer, A-Derma, Naturactive et Pierre Fabre Oral Care.

En 2021, Pierre Fabre a généré un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros, dont 66% à l'international. Implanté depuis toujours en région Occitanie, fabricant plus de 95% de ses produits en France, le groupe emploie environ 9500 collaborateurs dans le monde et distribue ses produits dans plus de 115 pays.

Pierre Fabre est détenu à 86% par la Fondation Pierre Fabre, une fondation reconnue d’utilité publique, et secondairement par ses collaborateurs à travers un plan d’actionnariat salarié. Ecocert Environnement évalue la démarche RSE du Groupe selon la norme ISO 26000 depuis 2019, et a confirmé l’attribution du niveau « Excellence » en 2021.

Pour plus d'informations, consultez la page www.pierre-fabre.com, @PierreFabre

 

Références:

  1. Au total 8 120 adultes ayant autorité sur les enfants (6662 parents et 1458 grands-parents) ont été interrogés. L’étude a été réalisée par la Société EMMA, France, membre ESOMAR. La Société respecte les bonnes pratiques déontologiques du code ESOMAR.
  2. Stern RS, Weinstein MC, Baker SG. Risk reduction for nonmelanoma skin cancer with childhood sunscreen use. Arch Dermatol 1986 ; 122 : 537-45